Le département R&D de l’armée américaine veut s’appuyer sur l’intelligence artificielle pour créer une méthode d’allocation des fréquences totalement dynamique et en temps réel. Ce qui rendrait la gestion du spectre nettement plus efficace.

Téléphones mobiles, internet des objets, voitures connectées… Les communications sans fil ne cessent de croître sans que l’on puisse entrevoir une fin à cette évolution. Il en existe pourtant une : le spectre de fréquence. C’est une ressource rare que les autorités nationales et internationales compétentes en la matière tentent de gérer avec beaucoup de parcimonie. Généralement des paquets de fréquences sont alloués de manière statique à des opérateurs au travers d’un processus d’enchère ou d’un appel à projet.

Categories: RécentsTechnologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *